Atelier "Démontrer pour convaincre"

1 expérience, au moins 2 manières d'en parler


Souvent, les cadres que nous accompagnons ont beaucoup de mal à parler concrètement de leur dernière expérience. Tout est globalisé.

Je vous propose, si vous avez demain un entretien, 2 méthodes pour enrichir votre communication et rendre honneur à votre pratique professionnelle.

1/ CONTER

(ra)conter et conter sont deux choses différentes : pour conter il vous faut

* une situation (poser le décor)

* une mission (mon manager m'avait demandé de... le client voulait...)

* vos outils et processus (j'avais à ma disposition, je n'avais que... le logiciel n'avait pas encore été testé mais...)

* Le(s) résultats (par mon conseil, le client a pu choisir l'outil le plus pertinent sans perdre de temps...)

et ... votre évaluation (en quoi cela démontre vos compétences, vos motivations) "c'est exactement dans ces situations que je prends conscience du plaisir que j'ai à conseiller nos clients !"

=> attention, ne marche que si vous avez pris le temps de réfléchir et de sortir de la simple relecture du CV

2/ COMPARER

vous avez un poste en vue, mais vous n'occupiez pas le même auparavant. Vous vous attendez au "nous c'est différent"... eh bien comparez !



Partez d'une situation de votre futur poste : l'une des missions serait de (....) - (et je ne l'ai pas encore fait)

* Annoncer une situation professionnelle passée ayant des dénominateurs communs : j'ai déjà eu l'occasion de

* annoncer les dénominateurs communs : ces 2 situations nécessitent (expliciter clairement les compétences, les valeurs fortes et communes)

* enrichissez : et en plus j'ai pu... (vous expliquez donc que "oui c'est différent" mais cela est un plus pas "un moins".

=> Attention, ne marche que si... vous pensez réellement que c'est un plus (et pas un moins) et surtout si vous prenez soin de choisir un vocabulaire cohérent pour votre interlocuteur.



Alors, vous choisiriez laquelle ?

Laurence Charneau

Le  22-03-2016 à 13:48

Les réponses à ce sujet


Pour l'avoir déja vécu plusieurs fois (secteur informatique):



1/ CONTER



Quand on est en présence d'un intermédiaire (cabinet de recutement, commercial de SSII) car il n'a souvent qu'une (trop) vague idée de ce que veut son client final. Il faut lui "vendre" du rêve. De toutes façons, le plus souvent ils ne réagissent qu'à des mots-clés. (Certains disent même ouvertement ne rien y connaitre en technique, donc inutile d'entrer dans les détails)



 



2/ COMPARER



Quand on est en présence de l'utilisateur final (ex: DSI, Chef de projets) (c'est hélas si rare...).



En général le CP présente son projet en cours ou à problèmes. À nous de présenter dans notre expérience un projet qui s'en rapprochait le plus et qui peut s'appliquer.



 



 


Marc_708326907

Le  06-04-2016 à 09:06


merci de votre apport sur ce thème ! Choisir la bonne approche selon l'interlocuteur est effectivement un atout. Laurence


Laurence Charneau

Le  18-04-2016 à 13:52


Conter me semble l'idéal dans ma situation,  je crois que je le fais déjà plus ou moins mais pas de façon "organisée" Je pense que cela serait un plus dans ma profession où je me dois de demontrer que je suis rigoureuse et organisée. 


Nathalie_714589999

Le  26-05-2016 à 18:30


Bonjour et merci beaucoup pour cette distinction essentielle qui cadre bien les argumentaires pour convaincre.



Est-il possible d'utiliser ces deux types d'argumentaire dans sa lettre de motivation ?



Merci, florence


FLORENCE_700553956

Le  06-06-2016 à 06:56


Florence, tout à fait, argumenter à l'oral, en improvisant nécessite entraînement et préparation. Et cette base de préparation peut tout à fait vous donner la trame d'une lettre différente, unique et percutantel. Donc n'hésitez pas à l'utiliser aussi à l'écrit ! Laurence


Laurence Charneau

Le  06-06-2016 à 07:03





Au team,



Je préfère  comparer , évoquer , apporter de l'expérience!



PASCAL ROGER_712063833

Le  09-06-2016 à 12:03


Selon la demande formelle ou moins , je m'adapterai ...



Pascal.


PASCAL ROGER_712063833

Le  13-07-2016 à 08:48


Ce n'est pas si simple que ça, appliquer cette méthode c'est prendre le risque de parler d'un fait qui n'intéressera pas notre interlocuteur(trice).



Je pense qu'il faut faire un mixte tout en étant restant très conscis.



Je donne toujours plusieurs références à appeler et j'incite mon interlocuteur(trice) à contacter mes références.



Par forcément pour faire la différence mais de conivence avec mes références, ces derniers lorsqu'ils sont contactés, font parler mon interlocteur(trice) et cela m'apporte de précieuses informations :



Ainsi : tantôt je passe pour quelqu'un trop sûr de soi, tantôt je passe pour quelqu'un qui parle trop, tantôt je passe pour une personne effacée.



Voyez : la réaction d'une personne à l'autre.



Alors voilà ce que je pense :



1 - faut d'abord bien se connaître : exemple si on est impulstif spontanné : faut se débarasser de ce surplus d'energie, faire du yoga ou autre, se préparer comme si il s'agissait de l'épreuve olympique de notre vie avant d'aller à cet entretien



2 - Faire un très mini cv pour soit même faisant ressortir la synthèse ordonnée de chaque expérience et faire des phrases très courtes (sujet + verbe + complement)



3 - Bien se reposer et vider sa tête avant de se présenter à l'entretien et rester naturel néanmoins.



Donc vous voyez c'est simple à dire et mais pas évident à faire.



Bonne chance à tous


GILBERT_700498583

Le  01-09-2016 à 08:58


Gilbert, merci de votre intervention, très juste, mon argument s'entendait bien évidemment en tenant compte de la question posée. Mais oui, il faut penser à l'écrire, sinon le sens se perd.



Merci aussi des précisions et pistes apportées aux autres contributeurs et lecteurs du forum. Bon 1er septembre à tous !



Laurence


Laurence Charneau

Le  01-09-2016 à 13:00


Bonjour,



Je reviens sur le fait d'Annoncer les dénominateurs communs.



Il existe des référentiels, Emploi, activités et compétences décrites avec précisions. Dans ces référentiels il est indiqué Compétences transversales.



Comme leur nom l'indique, elles sont communes aux missions d'un poste à un autre poste.



Celles-ci devraient permettre aux cadres d'exprimer factuellement leur action au sein de telle ou telle entreprise.



Après il y a des spécificités à chaque mission. De celles-ci, ils faut savoir surtout en parler.



Les recruteurs sont sensés connaître et surtout exploiter ces référentiels et surtout, surtout les cadres devraient les connaitre, les lire, les exploiter. Il reste ensuite à valoirser leur parcours, leur rôle, leurs actions concrètes au sein de telle ou telle entreprise.



Il y a un site https://www.banque.di.afpa.fr qui est indispensable pour tous les cadres voire tous les salariés. par contre attention, il s'agit d'ingénierie de formation, les référentiels sont denses et la description des postes est si précises qu'elle peut être lourde à lire pas à comprendre.


laurentLEB

Le  03-11-2016 à 14:31

Ajouter une réponse x
Signaler un abus x
Ajouter une réponse x

Mon compte Apec

Vous avez déjà un compte Apec ?

Nouveau sur le site ?  Un compte Apec c'est :

  • une gestion personnalisée de vos offres et de vos CV
  • des services exclusifs
  • Créez votre compte

Un mail de remerciement post entretien

Sujet posté par Cécile Garofoli Le 09-12-2018 à 08:45

Que faire avec un cabinet de recrutement qui ne donne plus...

Sujet posté par Hassia_704869521 Le 02-09-2018 à 14:34

Mise en page lettre de motivation

Sujet posté par FABIEN_708209768 Le 08-06-2018 à 15:29

Impossible d'envoyer les candidatures

Sujet posté par NATHALIE_701571425 Le 20-05-2019 à 16:22

Aide Sur les CV atypiques.

Sujet posté par Laurent_708763355 Le 17-05-2019 à 05:11

Vos bonnes pratiques d'e-reputation

Sujet posté par OLIVIER_702053553 Le 02-05-2019 à 08:15